> éducation physique et sportive
L'Inspection Pédagogique
Accueil
L'Inspection Pédagogique
Ressources
Les programmes
Les examens
Délégation Académique à l'Action Sportive...
La formation
Textes de référence
Sites utiles
EPSL'Inspection Pédagogique > Lettre de rentree

Lettre de rentrée 2016-2017

L’inspection pédagogique régionale d’EPS vous souhaite une excellente année scolaire 2016-2017.

Cette lettre de rentrée est l’occasion de saluer le travail effectué par Jean Michel Mousset depuis de nombreuses années dans l’académie en tant qu’IA-IPR EPS et d’accueillir Frédérique Rouanet qui lui succèdera.

 

Nous souhaitons également la bienvenue à tous les nouveaux personnels affectés sur l’académie d’Orléans – Tours.

Cette lettre de rentrée décline, sur le plan disciplinaire, les priorités fixées par la loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République du 8 juillet 2013 qui rentre pour sa 4ème année dans une étape essentielle, celle de la préparation et de l’accompagnement de la réforme du collège.

 

Priorités en 2016 / 2017

Mise en œuvre de la réforme du collège et accompagnement des lycées.

Ø  Un enseignement centré sur l’acquisition des compétences :

Si la discipline a des contenus qui lui sont propres, ils doivent s’articuler et servir une éducation plus large et commune à tous les élèves. Les connaissances et compétences du socle commun réparties dans les 5 domaines de formation définis par le décret n° 2015-372 du 31 mars 2015 (BOEN n° 17 du 23 avril 2015) constituent ce que chaque élève doit maîtriser à l’issue de la scolarité obligatoire. Ce programme des programmes doit devenir une référence centrale pour le travail des enseignants.

Les nouveaux programmes d’EPS de collège fixent les attendus de fin de cycle à faire acquérir aux différentes étapes de la scolarité obligatoire au sein des quatre champs d’apprentissage. Ces attendus doivent être déclinés en compétences à faire acquérir aux élèves au sein des activités supports retenues dans le projet de formation des élèves de chaque établissement (Projet d’EPS).

 

Ø  Une évaluation par compétence qui intègre l’élève au processus.

Les outils construits par les équipes pédagogiques pour évaluer les acquis des élèves sont constitutifs des projets d'EPS, ils doivent permettre de révéler la maîtrise de l'ensemble des dimensions des compétences visées en EPS en dépassant la simple évaluation d’un niveau d'habileté sur une APSA. Structurés en 4 niveaux d’acquisition, ils doivent être explicites pour l’ensemble des membres de la communauté éducative.

Par ailleurs, nous vous invitons à mobiliser plus régulièrement l'auto et la coévaluation au sein des leçons. Cette démarche permet aux élèves d’identifier ce qui est attendu et de prendre conscience des progrès à réaliser pour y parvenir en fin de séquence d’apprentissage (cycle d’APSA).

 

Ø  Une EPS organisée, structurée et cohérente au sein d’un projet d’EPS.

Ce document, élaboré collectivement par l’ensemble des membres de l’équipe pédagogique disciplinaire, est l’expression de la mise en œuvre locale des programmes. Il est garant du parcours de formation des élèves au sein de l’établissement en prenant en compte leurs caractéristiques. Il doit mettre en évidence les choix opérés par l’ensemble de l’équipe EPS, tout en proposant une offre de formation équilibrée progressive et complète. À ce titre, une attention particulière devra être portée sur l’enseignement des activités artistiques, de combat et de pleine nature souvent peu enseignées en collège, mais également sur les activités d’entretien de soi pour les lycées.

Enfin, nous vous incitons à y intégrer un outil d’analyse sur l’évolution des acquis des élèves, à l’échelle d’une cohorte, cela vous permettra d’en évaluer son efficience.

 

Ø  Des usages du numérique au service des apprentissages.

L’exploitation des outils numériques en EPS est une des priorités académiques depuis plusieurs années. Nous vous encourageons à intégrer ces outils d’aide à l’apprentissage au cœur de votre démarche d’enseignement. Des ressources sont à votre disposition dans la rubrique : « EPS et numérique » du site académique. À ce titre, chaque enseignant de collège a été formé sur 2 journées en 2015-2016, les enseignants des lycées et lycées professionnels le seront au cours de cette année scolaire.<s></s>

 

Continuités en 2016 / 2017

 

Ø  Une formation cohérente à l’échelle d’un territoire, à travers le renforcement des liaisons inter-cycles.

Le cycle 3 (CM1- CM2 - 6ème), défini par le Décret N°2013-682 du 24 juillet 2013 (BOEN n°32 du 5 septembre 2013) relatif aux cycles d'enseignement, incite les enseignants d'EPS de collège à travailler étroitement avec les enseignants du premier degré afin d'assurer un suivi des acquis des élèves et d’installer une véritable continuité des parcours de formation. Nous vous engageons à vous investir au sein du « conseil école-collège » pour améliorer la continuité pédagogique et éducative des apprentissages en EPS entre l'école et le collège. Des outils de communication avec les écoles primaires de secteur vous ont été transmis en fin d’année scolaire pour vous aider à structurer ce cycle, nous vous invitons à les intégrer à vos projets d’EPS. Ils sont téléchargeables dans la rubrique « nouveaux programmes ».

De la même manière, nous encourageons les enseignants de lycée et de collège à amorcer collectivement une réflexion en bassin de formation afin d'assurer une cohérence territoriale de la formation des élèves en EPS au sein du second degré.

 

Ø  Le « savoir nager » reste une priorité du cycle 3.

Il constitue une compétence fondamentale particulière en EPS au regard des enjeux sécuritaires qu’il revêt et de l’organisation pédagogique différenciée qu’il induit. À ce titre, l’accompagnement personnalisé constitue un dispositif pertinent.

Le décret et l’arrêté du 9 juillet 2015 (BOEN n° 30 du 23 juillet 2015) créent une attestation scolaire du « savoir nager » qui doit être intégrée au livret scolaire. Les modalités de passation du test sont précisées dans l’annexe de l’arrêté.

Cette attestation permet maintenant aux élèves d'accéder à toute activité aquatique ou nautique susceptible d'être programmée dans le cadre des enseignements obligatoires ou optionnels en EPS, mais aussi à l'extérieur de l'école pour les activités mentionnées dans les articles A 322-42 et A 322-64 du code du sport.

 

Ø  Différenciation et inclusion en EPS.  

Chaque leçon proposée en EPS doit tenir compte de l’hétérogénéité des acquis des élèves en proposant des contenus adaptés aux besoins de chacun dans le cadre d’une pédagogie différenciée. Cette dernière requiert la manipulation de plusieurs registres de différenciation (variables de complexification et de simplification, mode de groupement, mode de communication, mode d’entrée dans les activités, tâches et évaluations différenciées …) <s></s>

Le taux d’inaptitude constitue un indicateur à suivre particulièrement pour analyser et adapter, le cas échéant, la politique locale de formation mise en œuvre dans le projet d’EPS. L’adaptation de l’offre de formation aux caractéristiques des élèves de l’établissement constitue une piste de réflexion pour diminuer ce taux. Au regard de l’évolution à la hausse des inaptitudes partielles et totales aux examens en EPS, toutes les équipes doivent se mobiliser sur cette problématique pour trouver les meilleures solutions afin de contenir ce phénomène.

La loi du 11 février 2005 sur « l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » impose que chaque enfant handicapé soit accueilli dans un cadre ordinaire de scolarité et puisse y réussir. Cette priorité nationale, réaffirmée par la refondation de l’école, pose la nécessité d'intégrer en EPS les élèves en situation de handicap. Cela implique un enseignement adapté et une prise en compte du handicap lors des examens d'EPS à travers la mise en œuvre d'un protocole adapté. Cette procédure doit pouvoir être davantage investie par les équipes disciplinaires, elle constitue également un levier pour lutter contre les inaptitudes.

 

Ø  Une association sportive lieu de pratique volontaire des APSA dans lequel l’apprentissage des responsabilités contribue à la formation du citoyen.

Les différents axes de développement privilégiés par l’équipe pédagogique doivent être formalisés au sein du projet de l’association sportive d’établissement. Il est obligatoire et doit être intégré au projet d’établissement.

La journée du sport scolaire se déroulera le mercredi 14 septembre.

Cette journée est intégrée à l'opération « Sentez-vous sport ! », semaine de promotion de la pratique d'activités physiques et sportives auprès du plus grand nombre, pilotée du 10 au 18 septembre 2016 par le comité national olympique et sportif français (CNOSF). Elle a lieu pendant la seconde semaine européenne du sport.

 

 

Nous sommes certains de pouvoir compter sur votre engagement professionnel pour porter et mettre en œuvre l’ambition que nous plaçons dans l’enseignement de notre discipline au service de la réussite de tous les élèves.

MEN
accédez à  votre espace