> éducation physique et sportive
Ressources
Accueil
L'Inspection Pédagogique
Textes et Examens en EPS
Délégation Académique à l'Action Sportive...
La Formation
Ressources
EPSRessourcesEPS et évaluation > Principes d'évaluation

Principes d'évaluation

Afin de respecter l’esprit des programmes 2015, il convient d’évaluer les acquis du socle commun à travers l’évaluation des programmes disciplinaires. Pour ce faire nous proposons quelques principes méthodologiques.

 

1.     Identifier les éléments signifiants du socle commun qui seront évalués en EPS au cours du cycle 4

Au sein des établissements, il importe que les équipes des différentes disciplines établissent un diagnostic des élèves sur l’ensemble des composantes du socle. A l’issue de celui-ci l’équipe EPS, en relation avec leurs collègues des autres disciplines, déterminent les éléments signifiants du socle qui seront plus particulièrement travaillés et évalués en EPS.

Pour chacune des disciplines, des composantes du socle sont priorisées, des éléments signifiants identifiés et articulés avec les contenus disciplinaires pour constituer ce qu'il y a à faire apprendre aux élèves lors des séquences d'apprentissage.

 La contribution de l’EPS aux connaissances et compétences du socle varie ainsi en fonction des diagnostics élèves et des choix réalisés par les équipes dans les établissements, au service de leur politique éducative.

Le « document d’accompagnement pour l’évaluation des acquis du socle commun de connaissances, de compétences et de culture » aide les équipes à établir ce diagnostic et à identifier les éléments signifiants des composantes du socle à travailler dans les différentes disciplines. Pour chacun de ces éléments, ce document propose des « descripteurs », autrement dit des indications qui les précisent. Ces vocables « élément signifiant » et « descripteur » sont communs à toutes les matières et visent à faciliter les échanges entre les disciplines.

 Il est à noter que, dans ce document, les disciplines contributives mentionnées pour les éléments signifiants ne le sont qu’à titre indicatif et que les équipes peuvent opérer d’autres choix

 

2.     Etablir une correspondance entre les éléments signifiants et les attendus de fin de cycle

  Il convient de repérer, dans les attendus de fin de cycle, les plus pertinents pour travailler et évaluer les éléments signifiants retenus par l’équipe EPS. A titre d’illustration l’élément signifiant « Coopérer et réaliser des projets » peut être travaillé à travers les attendus « S’engager dans un programme de préparation collectif » (champ d’apprentissage 1), « Planifier et réaliser une épreuve combinée (par équipe) » (champ d’apprentissage 1), « Participer activement, au sein d’un groupe, à l’élaboration et à la formalisation d’un projet artistique » (champ d’apprentissage 3), « Réaliser des actions décisives en situation favorable afin de faire basculer le rapport de force en sa faveur ou en faveur de son équipe » (champ d’apprentissage 4).Les exemples d’évaluation dans les APSA présentés dans les ressources « Evaluation du socle en EPS » établissent de telles correspondances. D’autres choix peuvent être réalisés par les équipes selon leurs priorités, leur mode d’entrée dans les APSA et les démarches d’enseignement privilégiées.

 

3.     Ordonner et planifier les éléments signifiants et les attendus de fin de cycle qui seront travaillés au cours du cycle 4

L’enseignement d’une seule APSA ne peut viser l’ensemble des attendus de fin de cycle d’un champ d’apprentissage et des domaines du socle. C’est l’agencement des APSA au sein de la programmation qui doit couvrir l’ensemble des attendus de fin de cycle des champs d’apprentissage et les éléments signifiants des composantes du socle retenus pour l’EPS dans son projet pédagogique.

 

4.     Définir des échelles de positionnement des élèves

Il s’agit de définir, pour les éléments signifiants du socle évalués, des échelles de maîtrise à quatre niveaux (insuffisante, fragile, satisfaisante, très bonne) permettant d’apprécier les acquis des élèves et de les positionner sur ces échelles.

Le contenu de ces échelles est adapté aux spécificités des APSA supports des acquisitions et peut être mis en relation avec un niveau de maîtrise relatif aux attendus de fin de cycle (AFC). Cette démarche d’évaluation permet d’apprécier dans le même temps des acquisitions disciplinaires et le degré de maîtrise des composantes du socle commun.

 

5.     Concevoir des contextes d’évaluation dans les APSA

Il s’agit de concevoir, dans chacune des APSA, des contextes d’évaluation qui permettent à la fois de positionner l’élève sur une échelle de maîtrise des éléments du socle travaillés et d’évaluer son avancée vers les attendus de fin de cycle du champ d’apprentissage.

Il est préférable de ne pas réduire ces contextes à des situations terminales de fin de séquence d’apprentissage dans les APSA mais d’envisager ces contextes tout au long de la séquence d’apprentissage (voire du cycle). Ceci favorise la mise en place d’une évaluation en tant que démarche qui permet régulièrement aux élèves d’apprécier leur progrès, de faire le point sur leurs acquis et de les perfectionner. Ces contextes peuvent concerner un ou plusieurs éléments signifiants et/ou attendus de fin de cycle.

Les illustrations APSA dans les « ressources évaluation socle » et dans les « ressources programme » proposent des exemples de contextes susceptibles d’être adaptés par les équipes selon leur contexte d’enseignement.

 

6.     Suivre l’évolution des acquis des élèves tout au long du cycle 4

Pour éviter de réduire l’évaluation des acquis du socle commun à des épreuves terminales de fin de cycle, il est nécessaire de concevoir des outils permettant de consigner, tout au long du cycle, l’évolution des progrès des élèves et le niveau de maîtrise des éléments signifiants retenus en EPS. La ressource « Fiche de suivi des acquis socle des élèves » propose un outil possible.

Les équipes EPS ont à s’accorder sur les principes permettant le positionnement final des élèves sur un niveau de maîtrise, pour l’EPS, dans les composantes du socle en fin de troisième, sur la base des observations réalisées tout au long du cycle (par exemples ; pour la composante 1.4, le niveau « maîtrise satisfaisante » est atteint si l’élève a validé ce niveau, au cours du cycle 4, dans au moins une APSA de trois champs d’apprentissage différents ; pour la composante 2, le niveau « maîtrise satisfaisante » est atteint si l’élève a validé ce niveau, au cours du cycle 4, au moins une fois ce niveau dans deux contextes d’évaluation différents).

MEN
accédez à  votre espace