> éducation physique et sportive
Ressources
Accueil
L'Inspection Pédagogique
Ressources
Les programmes
Les examens
Délégation Académique à l'Action Sportive...
La formation
Textes de référence
Sites utiles
EPSRessources > Evaluation: expérimentation académique

Evaluation: expérimentation académique

Présentation de l'expérimentation

« Articuler l'évaluation par compétence et un usage raisonné de la note. »
L'académie propose, à partir de la rentrée scolaire 2014-2015, une expérimentation sur l'évaluation dans toutes les disciplines d'enseignement en collège ou en lycée. Cette expérimentation entre en résonnance avec une priorité ministérielle affirmée : faire évoluer les pratiques d'évaluation.

En effet, la loi d'orientation et de refondation de l'école de la république du 8 juillet 2013 précise que des évolutions sont nécessaires dans les modalités de notation des élèves afin qu'elles ne soient plus vécues comme des sanctions. Pour cela, les enseignants doivent s'attacher à mettre en oeuvre une évaluation positive, simple, lisible et consistante pédagogiquement en s'appuyant sur des compétences professionnelles clairement identifiées à travers la compétence P5 du référentiel des compétences professionnelles fixées par l'arrêté du 1er juillet 2013.

La circulaire de rentrée du 20 mai 2014 rappelle encore toute l'attention à apporter à cette phase de l'enseignement pour dépasser la seule fonction de mesure souvent accordée à l'évaluation. Enfin, le lancement, le 24 juin 2014, de la conférence nationale sur l'évaluation des élèves doit inciter l'ensemble des professeurs à réinterroger leurs pratiques d'évaluation pour en faire un atout dans le processus d'apprentissage.
L'objectif de cette expérimentation académique n'est pas la classe sans note. Elle cherche à engager les équipes disciplinaires et interdisciplinaires dans un usage raisonné de la note en la conservant uniquement dans sa fonction de communication avec les familles en fin de processus d'apprentissage.
Il s'agit donc d'améliorer l'articulation entre enseignement, évaluation par compétence et notation chiffrée en excluant une notation relative au processus d'apprentissage (fonction diagnostique, formative et formatrice). La démarche doit ainsi préserver le droit à l'erreur et la possibilité d'expérimenter des élèves, tout en favorisant leur implication.

En Éducation Physique et Sportive, la notion de compétence est centrale dans l'enseignement. Les programmes de la discipline sont construits sur un continuum de compétences à faire acquérir aux élèves sur l'ensemble du cursus.
Pour cela, les temps d'apprentissage doivent être suffisamment longs. À ce titre, il est précisé dans les programmes de collège que « la durée des cycles d'enseignement ne peut être inférieure à 10h de pratique effective ». Il convient donc de ne pas proposer de note en deçà de ce volume horaire de pratique par les élèves.
La construction des notes en EPS résulte très majoritairement d'une évaluation sommative réalisée en fin de cycle d'apprentissage. Les autres formes d'évaluation, qui ne donnent pas lieu à des notes, doivent s’articuler finement dans la progression afin de ne pas réduire le temps moteur nécessaire aux progrès des élèves.

Conseils et préconisations :
Développer les phases d'auto et de coévaluation :
Afin d'impliquer davantage les élèves dans leur processus d'apprentissage, nous vous invitons à laisser une plus grande place à l'auto et la coévaluation, notamment dans le cadre d'une évaluation formatrice à mi-cycle pour permettre aux élèves d'intégrer une certaine connaissance de soi et d'identifier les leviers de progression qui leur permettront d'atteindre le niveau escompté en fin de cycle.
Pour cela, il est nécessaire de construire des outils communs simples et lisibles pour les élèves afin qu'ils identifient clairement leur niveau de maîtrise de la compétence. La construction d'une grille d'autoévaluation à 4 niveaux nous semble un degré de complexité suffisant en évitant aux élèves de se placer systématiquement au centre de l'échelle (en cours d'acquisition) sur une grille à 3 niveaux. Une qualification comportementale (courte) de chaque item évalué, couplé, lorsque cela est possible, à un indicateur chiffré permet aux élèves de se situer et d'identifier les marges de progrès. Cette compétence à se connaitre et s'auto positionner dans un domaine d'apprentissage doit faire l'objet d'un travail régulier et progressif au sein de chaque leçon pour que les élèves soient en mesure de réaliser cette tâche avec efficacité. C'est tout l'objet de l'enseignement d'une partie des compétences méthodologiques et sociales des programmes en faisant fonctionner l'ensemble des rôles sociaux inhérents à la mise en oeuvre des situations d'apprentissages en EPS.

Revisiter les outils d'évaluation communs au sein du projet d'EPS :
Afin de s'assurer que ces outils, éléments constitutifs des projets d'EPS, permettent effectivement de révéler la maîtrise de l'ensemble des dimensions de la compétence attendue visée ( ADN, cœur et partie méthodologique et sociale), nous invitons l'ensemble des équipes à revisiter ces documents pour en vérifier l'efficacité réelle.
Ils doivent comporter des critères pertinents suffisamment révélateurs de la compétence évaluée dans toutes ses dimensions et des indicateurs de niveaux de maîtrise explicites pour les élèves. Il s'agit de passer d'outil d'évaluation de niveaux d'habileté à des outils qui permettent de révéler le niveau de maitrise des compétences. Dans ces documents, les items du socle enseignés et évalués sont clairement explicités et les comportements attendus sont lisibles et compréhensibles pour les élèves.

La place de la tâche complexe dans ce processus :
Les travaux des groupes ressources de l'académie ont permis d'illustrer sous la forme de vidéos tout l'intérêt de ce type de tâches dans la démarche d'enseignement (implication, délégation et mise en projet des élèves). Nous vous incitons à mettre en œuvre des tâches complexes à 3 moments clefs du cycle lorsque les conditions de sécurité le permettent :
— au début du cycle comme aide au diagnostic,
— au milieu du cycle comme support de l'évaluation formatrice / formative,
— en fin de cycle pour révéler le niveau de maîtrise de la compétence chez les élèves.

Le traitement du principe de la seconde chance présent dans l'expérimentation académique :
Dans les pratiques de chaque enseignant d'EPS, la bienveillance doit piloter la manière d'évaluer les élèves.
Cependant, le principe de la seconde chance explicité dans l'expérimentation académique requiert la nécessité de proposer à nouveau un temps d'apprentissage entre 2 évaluations pour ne garder que la meilleure des 2 notes proposées. Le problème de la mise en œuvre de cette modalité en EPS, au regard de la disponibilité des installations sportives, parait difficilement surmontable sauf à réduire d'autant le temps consacré à l'apprentissage, ce qui n'est pas souhaitable et serait contre-productif à terme sur le plan de l'apprentissage des élèves.
Nous vous invitons donc, pour rester dans l'esprit de l'expérimentation, à continuer à évaluer avec bienveillance et lorsque cela est possible, à allonger la durée de vos cycles pour prévoir le cas échéant une séquence de rattrapage.

Les modalités de communication à la famille.
Pour améliorer la compréhension de la note, nous vous invitons à fournir aux élèves et à leur famille l'outil commun d'évaluation renseigné pour chaque élève. Cela leur permettra d'identifier clairement et précisément le degré de maîtrise des compétences en fin de cycle, leurs points forts et les défis qu'ils leur restent à relever dans chacun des registres pris en compte dans l'évaluation.

L'usage de la moyenne trimestrielle :
Nous vous invitons également à ne pas établir de moyenne trimestrielle, mais à conserver en l'état sur le bulletin, la ou les notes révélatrices du niveau d'acquisition des compétences visées en fin de cycle d'enseignement. Cela permet à tous les acteurs de mieux visualiser le niveau de chaque élève dans chacun des registres support de l'enseignement dans le trimestre ou la période concernée. Chacun sait qu'une moyenne de 12 en EPS peut révéler deux notes de 12 sur des domaines d'activité très différents, la même moyenne peut aussi être le résultat d'un 16 en activité de combat et un 8 dans une activité artistique ce qui ne définit évidemment pas le même profil d'élève.


Nous vous invitons à mutualiser vos réflexions et vos documents réalisés dans la mise en œuvre de cette expérimentation pour que chaque enseignant d'EPS de l'académie puisse bénéficier de votre expérience dans ce domaine. C'est pour cette raison que nous avons créé cette rubrique sur le site académique : « Évaluation : expérimentation académique ». Elle doit permettre aux équipes d'échanger sur les pratiques d'évaluation et de mutualiser les documents utilisés pour rendre l'évaluation simple lisible et positive. Vous pourrez également y retrouver un certain nombre de documents d'aide, des exemples et de la documentation sur le sujet ainsi qu'une bibliographie.




Course de durée en lycée

Télécharger le document

Un exemple en Escalade

Exemple_ESCALADE.docx

Document présentant un exemple d'évaluation formative en escalade

Exemple_ESCALADE.pdf

Idem en pdf

Fiche_suivi_Cordee_ESCALADE_excel.xlsx

Exemple de fiche suivi numérique pour l'évaluation formative

Fiche_suivi_Cordee_ESCALADE.numbers

Idem en format apple

Fiche_suivi_Cordee_ESCALADE_pdf.pdf

Idem en pdf

Permis_Assurer_Escalade.pdf

Evaluation_ESCALADE_sommative.docx

Evaluation_ESCALADE_sommative.pdf

Evaluation_ESCALADE_sommative.pages

A consulter..

Bibliographie

MEN
accédez à  votre espace